Maleureusement, des disparitions

Maurice ROCHAIX
Alain SAUTY
Serge BLANDIN
Marc ROSTAING

 

Maurice Rochaix était le fils d'un pilote de B-26. Il avait beaucoup écrit sur la carrière de son père sur le Groupe Bretagne et sur les FAFL. Son aide a toujours été très appréciée lors des permanences de manifestations.

Alain Sauty avait, entte autres passions aéronautiques , celle du Me 109. C'était un charmant camarade toujours prêt à donner un coup de main.

Serge Blandin, membre fondateur de la SLHADA était un homme discret mais d'une culture aéronautique encyclopédique. Dessinateur il a créé les premières silhouettes dans "l'Album du Spotter" à la création d'Aviation Magazine.

Marc Rostaing, contrôleur dans l'Armée de l'Air était un maquettiste chevronné. il a été à l'origine de la fondation du Camouflage Air Cluc avec Paul Camelio et a rédigé beaucoup d'articles pour la revue du club le Camouflage Air Journal. Il s'était retiré à Munich.

Deuxième semestre 2016

Au second semestre de cette année nous n'avons pas enregistré d'évènement d'activité exceptionnel. Comme chaque année, la SLHADA était présente au Forum des Associations de BRON. Cette manifestation qui demande un peu de préparation et de mobilisation est d'un intérêt très restreint en ce sens que nous voyons passer beaucoup de gens mais très peu s'arrêtent pour demander des renseignements. Lorsque nous tentons d'attirer leur attention ils manifestent une attention polie mais sans plus.

Après les vacances d'été les réunions mensuelles ont repris avec des sujets très variés et des publics attentifs et curieux.

Bernard Large est passionné par l'histoire ce ces pilotes Polonais qui ont quitté leur pays envahi par les Allemans, pour rejoindre la France et BRON. Avec force documents, fruits d'une recherche acharnée, il nous a fait partager sa passion. Nous avons ainsi considérablement accrue notre connaissance de cet épisode.

Par ailleurs notre ami Bernard a présenté une exposition de photos et d'uniformes sur le même thème à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

Alain Breton, grand spécialiste des moteurs à pistons, a décortiqué devant nous le célèbrissime moteurRolls-Royce Merlin. Moteur mythique qui a équipé les Spitfire, Hurricane, Lancaster, Mustang et bien d'autres. Conférence très technique.

Guy Droz, lui, s'est attaché à mieux nous faire connaître le Martin B-26 Marauder. Sa naissance, sa conception, les hommes qui l'ont conçu , sa mise au point et sa vie en formations. Les Lyonnais connaissent bien cet avion.

Dernier conférencier de l'année, Jean-Claude Mathevet a disséqué l'opération Freshmann qui visait à convoyer un commando en planeurs depuis l'écosse jusqu'en Norvège afin de mettre hors d'usage une usine de production d'eau lourde nécessaire à la fabrication d'une bombe atomique. 2 Halifax remorquant 2 Horsa sont utilisés. Un seul Halifax rentre, les 3 autres aéronefs percutent en Norvège. Aucun survivant.

Une manifestation spectaculaire a été installée dans une de nos salles du Fort à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine en septembre. Il s'agit ni plus ni moins que d'un simulateur de vol grandeur nature en ce sens que le tableau de bord de l'avion - un Airbus A-320 - est réalisé en vraie grandeur. Seule particularité, mais de taille, cet ensemble est réalisé entièrement avec des éléments de Lego. Cette "attraction" a séduit énormément de jeunes qui se sont bousculés pour prendre les commandes du biréacteur et faire un tour de piste. Nous n'avons déploré aucune victime. Juste une sortie de piste sans gravité. Merci à Nicolas et Emmanuel dans leur rôle d'instructeur. Merci à Dominique qui, lui, tenait celui de la tour de contrôle. Sans oublier les "petites mains" qui ont monté et démonté le matériel.

 

Bernard Large et ses aviateurs Polonais

Les permanents du Forum des associations : Yves Bël, Jacques Baillet, Pierre Lussignol

Conférence "Merlin"               par Alain Breton

 
Conférence B-26 par Guy Droz
Opération Freshmann par   Jean-Claude Mathevet 

 

L'exposition "Pilotes Polonais à BRON" des JEP

Deux des nombreux panneaux illustrant cette exposition
Caudron 714 avec cocardes polonaises inversées
Morane 406 utuilisé au combat par les pilotes Polonais

 

Le simulateur de vol des JEP

 

L'installaton
En cours de montage
montage terminé
les réglages
Les galons plus vrais que vrais
Check list avant décollage. Nicolas est en place droite
remise de brevet par Emmanuel
les candidats au vol

 

25 juin 2016: la SLHADA fête ses 30 ans

 

Grande fête au Fort de Bron pour le 30 eme anniversaire de notre association. Nous ne reviendrons pas ici sur les évênements qui ont émaillé sa vie pendant cette période puisque tout est écrit dans le livret de 56 pages qu'une équipe à réalisé pour l'occasion. les faits marquants de cette sympathique manifestation ont été: le vin d'honneur servi dans la salle Séré de Rivière avec les discours du Président de la SLHADA et celui de M. le Maire de Bron qui nous a honoré de sa présence.

S'en est suivi le repas tiré du sac et mis en commun. Beaucoup de nourriture avait été apportée et tout n'a pas été consommé.

Et enfin, pour faciliter la digestion, projection du film "Le vol du Phoenix" avec James Stewart.

Une excellente journée sous un beau soleil et l'occasion de discuter le coup sans contrainte d'horraire.

 

 

30 avril 2016: inauguration des rues

Suzane MELK et Jacqueline DOMERGUE

à BRON

 

Voici 6 ans que l'affaire a été lancée: Donner le nom de Jaïc Domergue à une rue de Bron. Notre vœu a été exaucé ce samedi 30 avril en présence du frère de Jaïc, M. Jean Domergue, et de la filleule de celle-ci, Brigitte, qui sont venus depuis la région parisienne. Deux anciennes Convoyeuses de l'Air ont tenu à participer à la cérémonie ainsi qu'une délégation des anciens Parachutistes. Que toutes et tous en soient remercié.
Coup double puisqu'en même temps était inaugurée une rue Suzanne Melk. Cette proposition très bienvenue n'était pas à mettre au crédit de la SLHADA mais d'un anonyme, ce qui ne nous a pas empêché de retracer la courte carrière de cette aviatrice méritante. Monsieur Denis Melk, neveu de Suzanne Melk et membre de notre association était présent à cette manifestation.
Beaucoup d'émotion dans cette cérémonie pour les familles présentes et pour nous qui avons buché les biographies de nos deux héroïnes pendant si longtemps.
A l'issue de la cérémonie, M. le Maire de Bron a eu la délicate attention de remettre à chaque famille une plaque de rue.
Coup triple pour terminer avec l'inauguration du square "Caravelle" qui nous a donné l'occasion de dire quelques mots, pas plus à cause de la pluie qui s'est invitée, à propos de ce bel avion.

 

Discours de M. le Préfet
Discours de M. Longueval, maire de Bron
Discours du représentant de la SLHADA
La remise des plaques de rues aux familles
La délégation des Parachutistes
M Jean Domergue entouré de deux convoyeuses
Avec Guy Stimbre qui a connu Jaïc Domergue
Dans la rue Jacqueline Domergue

 

 

La cérémonie de l'URAA 2016

 

Jour de commémoration à Lyon ce matin. L'Union régionale des associations aéronautiques (URAA) organisait sa manifestation annuelle pour honorer des aviateurs ou gens de l'air. Cette année Mme Germaine l'Herbier Montagnon et l'escadrille SPA 62 étaient à l'honneur.
Temps magnifique sur la Place Bellecour et aux alentours du monument St Exupéry du haut duquel le Petit Prince nous contemple.
Mme L'Herbier-Montagnon est une IPSA (Infirmière parachutiste ou/et pilote et secouriste de l'air). Elle se distingue pendant la guerre et après celle-ci en recherchant les corps des aviateurs Français portés disparus pendant les opérations. Elle retrouvera ainsi près de 500 corps d'aviateurs et leur donnera la sépulture décente qu'ils méritent. Elle est décédée à Tournon où la municipalité a accordé le statut de "perpétuelle" à sa tombe
La SPA 62 pour sa part a été créée à Bron pendant la première guerre sous le nom de MF 62 car elle volait sur des avions Maurice Farman. Son emblème, le coq noir et sa devise "Unguibus et rostro (de bec et d'ongles) est actuellement porté par les Mirage 2000 B de l'escadron Navarre dont un des pilotes était présent à la cérémonie.
Comme toujours, cette cérémonie de la Place Bellecour a été précédée par une célébration au sanctuaire Saint Bonaventure.

Les affiches des commémorations du jour
Le monument St Exupéry Place Bellecour à LYON
Les porte-drapeaux
l'assistance
Le président Baillet pendant l'hommage à Madame Germaine l'Herbier Montagnon
Paul Guers-Neyraud retraçant l'historque de la SPA 62
Le pilote de l'escadron Navarre héritier de la SPA 62
Le dépot de la gerbe
Discutage de coup entre ancien et moderne
Le président Baillet et A. Monet

Les Ailes sous la Mer

 

Il est communément admis que les avions et autres aéronefs prennent leur essor depuis un site terrestre ou un navire de surface.
Pourtant, il en existait, et peut être encore aujourd'hui, pour lesquels la première partie de leurs voyages se déroulait...sous la mer ! En effet, dès 1915 , des hydravions ont été embarqués à bord de sous marins pour gagner en rayon d'action et discrétion dans l'approche de leurs objectifs . Si l'Allemagne a lancé le premier hydravion depuis un U-BOOT en 1915, le système a été amélioré par la suite en terme de stockage et de lancement, la Royal Navy installant sur un submersible , hangar et catapulte . La France avec son croiseur sous marin Surcouf équipé d'un hydravion , la Kriegsmarine et ses voilures tournantes mais surtout le Japon et ses énormes sous marins océaniques emmenant 3 hydravions-bombardiers modernes perfectionnant ainsi le concept au cours du 2° conflit mondial, sur l'océan Pacifique. Depuis, s'il semble que le porte avions et quelques navires spéciaux sont les seuls à porter des aéronefs, des essais sont ponctuellement signalés, des Etats unis à la Russie, souvent pratiqués à l'aide de drones, preuve que l'idée persiste !

1er raid en 1915. FF-29 sur U-12 Allemand
La Bergeronnette allemande
Biplan sur Sous-marin M2
Hélicoptère Flettner embarqué
Hydravion embarqué sur le Surcouf. Voyez le hangar et la grue.
Drone US lancé depis le Providence en immersion

 

L'activité de la SLHADA en 2016

 

Samedi 12 mars nous étions réunis pour entendre une conférence de Thierry consacrée à l'opération "Tidal Wave" (ras de marée in french) qui devait mettre à plat les raffineries de Ploesti et priver la Luftwaffe de carburant à haut indice d'octane.
Le conférencier présente cette opération montée par les alliés, pour répondre à la demande de Staline d’un second front .Ce sera une première pour les 178 B 24 Liberator des 8ème et 9 ème « Air Force » chargés chacun de 12 000 l de carburant et de 2t de bombes avec un taux de pertes prévisible de 100 %. Malgré une préparation exemplaire, rien ne se passera comme prévu. Le bilan sera en demi-teinte mais le courage des équipages, incontestable.
C’est un bombardement stratégique de grande envergure effectué depuis Benghazi en Libye par l’USAAF, le dimanche 1er août 1943, contre le complexe pétrolier roumain de Ploesti situé à 1500 km, lequel était la principale source de carburant pour les forces allemandes. Elle mit en évidence pour les Allemands certaines faiblesses dans leurs défenses et préfigura les combats d’envergure qui suivront en Roumanie l’année suivante, lorsque la 15th USAAF entamera une campagne de bombardements stratégiques qu’elle mènera à terme. Bien que taxée d'échec, à cause de ses lourdes pertes et de certaines initiatives difficilement explicables, cette mission demeure exceptionnelle sur bien des points, d’autant plus que certains mystères subsistent encore au début du XXIe siècle.
sans aucun doute une des missions les mieux préparées mais sans doute la plus mal exécutée.

Vue d'artiste de l'opération sur Ploesti
conférencier, vidéo-projecteur, ambiance bombing
une assistance passionnée. Et il y avait de quoi!
Thierry en plein exposé. Chapeau!

 

********************************************************************

 

Les 5 et 6 mars 2016 le Club de l'Air de Bron animé par notre ami Jacques Moulin organisait son exposition annuelle à l'Espace Albert Camus de BRON. Bénéficiant d'une invitation de la part des organisteurs que nous remercions, nous avons ouvert un stand sur lequel nous avons mis en vente à vil prix une certaie quantité de livres et revues que nous avons en double dans nos archives. L'opération a connu un certain succès. Par ailleurs nous avons eu le plaisir de rencontrer des personnes avec qui l'un ou l'autre d'entre nous est en contact. L'après midi du 6 mars l'Aéromusée était ouvert au public. Peu d'affluence en raison de la concurrence de la Fête du Livre. Mais là encore quelques contacts très fructueux tels cet ancien pilote de l'aéronavale qui a connu le Wellington, le Lancaster et le Helldiver pour ne citer que ces trois-là.

Côté maquettes et miniatures en tous genres, le spectacle était complet tant est variée la prodution. Petite échelle, grande échelle, boîtes, scratch, tout y était. Il faut tirer son chapeau très bas à ces artistes, car ce sont des artistes, qui s'usent les yeuxpour fabriquer et décorer ces petits bouts de plastique et les transformer en de très beaux modèles réduits de ces avions que nous apprécions tant.

Ivan, Louis, Rodolphe, Yves et Pierre
L'organisateur à gauche et les notables
Ivan, Bernard et Jules
Arsenal VG-90
Nieuport 62 ou 622
Bréguet 941
Dassault Bazac V
Westland Wyvern
Blériot 125
Maquettiste et admirateur
des boîtes, des boîtes et des heures de boulot!
une (petite) vue de la salle

 

******************************************************************

 

Cette année 2015 est à peine entamée. Nous n'avons eu que deux réunions cette année.

La première dérogea considérablement à nos habitudes puisqu'au lieu d'un exposé magistral nous avons monté une interview style Michel Drucker avec pour invité un de nos plus glorieux adhérents en la personne de Guy STIMBRE. Pilote de chasse, parachutiste titré en France et mondialement, plongeur sous-marin, adepte d'arts martiaux et , enfin, compétiteur en tir à l'arme de poing. En 1h30 nous avons survolé sa carrière et ses aventures tandis que "la technique" faisait défiler les photos.

Pendant l'interview
l'assistance
pendant l'interview
la "régie image"
les deux "protagonistes"
l'heure de se désaltérer
Guy Stimbre grimpe dans son Vampire à Meknès en 1954
Son Mystère IV A sur le gésier en 1956. Extinction réacteur
le parachutiste et son trophée (à l'extrème droite)

 

*********************************************************

 

La seconde séance était consacrée à l'assemblée générale de notre association. Celle-ci s'est déroulée dans le calme avec les traditionnelles lectures des rapports moraux et financiers, l'annonce des projets pour cette année et une discussion générale.

   
L'assistance dans la salle Séré de Rivière
Le Bureau. Le trésorier, blessé, manque
Le traditionnel repas de l'AG.

 

***************************************************************

 

C'est vers la fin de l'année dernière qu'il faut chercher l'opération qui aura marquée 2015. En effet nous avons décidé de célébrer le centième anniversaire de la mort de Gaston Caudron sur l'aérodrome de BRON le 12 décembre 1915 à bord d'un Caudron R-4. Il était accompagné pour ce vol d'essai par MM. Jaumes et Desmaretz. L'avion s'est brisé en vol et a pris feu en percutant. Notre président à collecté des documents que nous avons complètés avec ceux puisés dans nos archives. Ce matériel a servi à confectionner des panneaux illustrés qui ont été affichés le jour de la manifestation. La célébration a eu lieu sur l'emplacement du monument à l'extrémité sud de l'aérodrome. Monument qu'il a fallu sérieusement rénover tant il était mal en point. Les porte-drapeaux étaient présents, les municipalités de Bron et St Priest étaient représentées (le monument se trouve sur la commune de St Priest), le Président Baillet prononça un discours détaillé sur la vie de Gaston Caudron puis la sono diffusa successivement la sonnerie "Aux morts" et "la Marseillaise". Tout le monde se dirigea ensuite vers le Fort de Bron pour la visite de l'exposition et le vin d'honneur qui suivit.

   
Préparation des panneaux de photos
Le monument rénové et le kakémono
Discours du président Baillet
L'hommage des Drapeaux
La visite de l'exposition
M. Longueval, Maire de Bron à gauche. M. Serrano, adjoint aux anciens combattants à droite

Ce 12 décembre 2015 fut une belle journée avec la complicité d'un grand soleil.

Et ce fut aussi un bel hommage rendu, à l'initiative de la SLHADA, à cet aviateur et constructeur dont le souvenir disparaissait peu à peu de la mémoire locale.

Le monument à gaston Caudron
Le kakémono

 

retour plan du site